Un vent nouveau souffle sur BIS et la CLP

Ligne derrière : Thomas Wieland, Richard Lehner, Felix Hüppi, Jean-Claude Albertin, Joe Siegrist, Ruedi Mumenthaler, Benita Imstepf, Edeltraud Haas. Moyenne ligne : Sibylle Rudin, Gret Kohler, Julie Greub, Béatrice Perret Anadi, Susanne Simmel, Rahel Birri Blezon. Première ligne : Michel Gorin, Edith Moser, Petra Imwinkelried, Herbert Staub, Amélie Vallotton Preisig

Les comités de BIS et de la CLP posent les jalons d’une nouvelle association Bibliosuisse

Conscients qu’au jour d’aujourd’hui les associations professionnelles doivent entretenir des liens plus étroits pour subsister et pour accroître leur poids auprès du politique, les comités de BIS et de la CLP ont décidé de se lancer dans l’aventure de la création d’une nouvelle association les réunissant sous la bannière Bibliosuisse.

Lors d’une séance commune, les comités de BIS et de la CLP ont décidé de demander à leurs membres de fusionner pour créer une nouvelle association Bibliosuisse. Les membres se prononceront lors des séances extraordinaires qui auront lieu le 12 mars 2018 à Bienne.

Après une année de travail, le groupe de travail conjoint Bibliosuisse a présenté aux deux comités un document de travail inti-tulé « Collaboration ou fusion ? » qui présente les avantages et les inconvénients des deux solutions. A l’unanimité, le groupe de travail a recommandé aux comités d’opter pour la fusion et la création d’une nouvelle association.

Rencontre à Neuchâtel

En l’absence d’un seul membre, les deux comités ont discuté des bases pendant une journée entière. Sous la direction de Mariana Christen, modératrice, les débats ont porté sur les trois tâches principales de l’association – à savoir la formation professionnelle, le lobby et la communication – ainsi que sur les raisons qui expliquent pourquoi les deux associations sont dans les chiffres rouges.

Dans ce contexte, Joe Siegrist et Béatrice Perret Anadi ont présenté les différentes solutions offertes par un renforcement de la collaboration entre les associations ou par la fusion en une nouvelle association Bibliosuisse.

Après le repas de midi, les comités ont abordé toute la thématique en groupes et en plénum, avant de se prononcer par vote à main levée en faveur soit du renforcement de la collaboration, soit de la fusion. 

Unanimité du comité de la CLP

Le vote a eu lieu par ordre alphabétique et c’est donc le comité de BIS qui s’est prononcé en premier en optant avec huit voix contre une pour la fusion. Le comité de la CLP a suivi la majorité en votant à l’unanimité, soit onze voix, en faveur de la fondation d’une association commune Bibliosuisse.

Avec 19 voix contre une, le groupe de travail Bibliosuisse est donc désormais chargé de préparer l’avenir des associations de bibliothèques suisses : élaboration des statuts, d’un modèle de cotisation des membres, de l’acte constitutif et d’un règlement pour les sections de Bibliosuisse qui représenteront les intérêts régionaux et spécifiques et remplaceront les groupes d’intérêt actuels.

Le groupe de travail Bibliosuisse s’attellera dès à présent à honorer son mandat avec enthousiasme dans la perspective de proposer une association professionnelle au service de l’ensemble des bibliothèques et des acteurs de la branche I&D en Suisse.

Décision des membres concernant Bibliosuisse

Les quelque 2500 membres de BIS et de la CLP seront impliqués dans la mise sur pied de Bibliosuisse et auront le dernier mot en ce qui concerne la création d’une association commune. Après les vacances d’été, ils recevront le document de travail « Collaboration ou fusion ? » rédigé par le groupe de travail Bibliosuisse et seront conviés à une deuxième séance de discussion qui aura lieu le 3 novembre 2017 à Bienne.

A cette occasion, ils seront informés sur les statuts, le modèle de cotisation, l’acte constitutif et le règlement relatif aux sections. Ces documents seront ensuite adaptés selon les différentes discussions et constitueront la base de la décision lors de l’assemblée extraordinaire des membres et de l’assemblée générale extraor-dinaire qui se tiendront le 12 mars 2018 à Bienne.

Conformément à la loi sur la fusion, la dissolution des deux associations et la création d’une nouvelle association Bibliosuisse requièrent l’approbation des trois quarts des membres présents. Si les deux associations disent oui, la première assemblée générale et la cérémonie de fondation se dérouleront lors du congrès qui aura lieu à Montreux du 29 août au 1er septembre 2018.